Le majesteux, le mythique, le magique Machu Picchu

Y aller ou ne pas y aller? En tour organisé ou par soi-même? En train, en bus ou en marchant? Sur la journée ou en trek de plusieurs jours? Voici quelques unes des questions que je me suis posée à mon arrivée au Pérou. Voici donc mes réponses…

Alors on y va ou pas?

Franchement vu le prix du billet d’entrée et des transports en communs pour se rendre à Aguas Calientes (ville de passage obligatoire pour le Machu Picchu) qui n’est desservie que par le train, je me suis demandé plusieurs fois si cela en valait la peine. Après réflexion, pour aller prendre moi-même le pouls de ce site à l’énergie dite si intense, et pour ne pas le regretter ensuite, nous avons décider d’aller lui rendre visite!

Se rendre au Machu Picchu

Nous avons fait le tour de quelques agences de voyage à Cuzco et les meilleurs tarifs sont pour le trajet en bus jusqu’à Hydroelectrica suivi d’une marche jusqu’à Aguas Calientes et au sommet – il faut compter environ 100 USD par personne.

Les tours incluants les billets de train sont aux alentours de 200 USD par personne, ce qui est beaucoup plus cher que le budget que nous nous étions fixé.

J’aime beaucoup les trains car ils passent souvent dans des endroits que l’on n’atteint pas en voiture ou en bus et nous nous décidons donc pour le trajet suivant:

Coya – Ollantaytambo: Bus
Ollantaytambo – Aguas Calientes: Train
Aguas – Machu Picchu – Aguas: Marche
Aguas – Hydroelectrica: Marche
Hydroelectrica – Cuzco: Bus (avec stop à Santa Teresa aux sources chaudes!)

Coya – Ollantaytambo

Nous sommes encore à Coya (entre Pisac et Urubamba) chez Oscar et Damiana où nous avons passé 2 nuits supplémentaires (suite à la cérémonie d’Ayahuasca) car l’endroit nous plaisait beaucoup. Nous en avons profité pour visiter Pisac qui est vraiment un très joli village (malheureusement nous avions toutes les deux oublié de prendre appareils photos et téléphones portables… donc pas d’images à vous montrer!) même si très touristique car lieu de de départ de beaucoup de tours organisés.


 Bonne adresse: dormir à Coya chez Damiana et Oscar (et leurs 5 enfants, 4 chiens et 1 chat). Depuis Cuzco prendre le bus en direction de Calca et descendre à Coya au niveau de la station service. Prendre le chemin en face de la station et tourner à la première à gauche. La maison est à une centaine de mètres, sur votre gauche (juste après l’école). Nous avons payé 10 soles la nuit par personne, dans une chambre double. Attention! Toujours bien donner l’argent à Damiana qui le dépensera à bon escient, c’est moins sûr avec Oscar d’après les information de Chakira 🙂

coya


Nous prenons le bus jusqu’à Urumbamba et ensuite pour Ollantaytambo; un beau village, tout en pierres et au pieds de ruines. Très touristique il a été difficile d’y trouver un hôtel bon marché: nous avons finalement opté pour un dortoir au camping à 12 soles la nuit par personne.

ollantaytamboEn fin de journée, de retour du marché avec nos légumes pour le repas du soir, nous suivons un chemin à la recherche d’herbes fraiches pour une tisane (ma préférée c’est la muña!)… je croise Matilde avec qui j’échange quelques mots et lui demande si elle sait ou trouver cette fameuse herbe! Elle décroche son portable, appelle son mari et nous dit de la suivre jusqu’aux champs de sa chakra (ferme). Nous lui emboîtons le pas une dizaine de minutes sur un chemin de terre et à travers une petite rivière. Nous arrivons ensuite devant le champ de pommes de terre, son mari nous attends avec un énorme bouquet de muña à la main! Matilde nous raconte un peu sa vie, sa fille a 28 ans et vis en Belgique depuis plusieurs années. Elle n’est pas mariée et souffre de sa solitude. Elle est revenue déjà deux fois au Pérou depuis qu’elle vis en Europe. Matilde est déjà allée en Argentine voir un de ses fils. Nous l’écoutons attentivement, puis le jour commençant à tomber, nous rentrons au camping.

Nous sommes accueillies par un argentin qui montre à Eloa comment insérer un quartz dans un collier en fils cirés. C’est Diana (petite chienne « peluche » noire de deux mois) qui en héritera! Après l’échange d’une de nos bobines de fils contre deux quartz blancs, nous dînons et nous couchons tôt car le réveil le lendemain matin est prévu pour 5h. Direction la gare pour rejoindre Aguas Calientes en train.

Ollantaytambo – Aguas Calientes

Nous avons payé 60 USD par personne le train avec PeruRail (non ce n’est pas la compagnie nationale mais bien une entreprise privée chilienne!), aller simple, départ à 6h le matin car c’est le moins cher. Il y a 1h30 de trajet, à environ 30km/h. C’est sûrement le train le plus cher du monde! Il y a plusieurs compagnies privées qui gèrent les services de train pour rejoindre Aguas Calientes, et comme il n’y a pas de route ils en profitent un maximum! D’ailleurs il est dit partout qu’il est interdit de marcher à côté des voies ferrées! Ces trains sont réservés aux touristes et il nous est impossible de monter dans le train réservé aux péruviens.

trainLe trajet est magnifique! Nous suivons le fleuve entre les montagnes, la végétation change au fil des kilomètres, les couleurs de la roche également. Nous avons droit à un muffin et une boisson chaude avant l’arrivée à Aguas, ville sans aucun intérêt à mes yeux si ce n’est d’être la porte d’entrée du Machu Picchu. Lorsque nous l’atteignons dans la matinée nous partons vers le marché pour le petit déjeuner, qui se compose d’un sandwich avocat-fromage (palta-queso) et d’un jus frais comme la plupart du temps, puis nous partons faire un tour des hôtels et auberges afin de trouver la chambre la moins chère possible. C’est la fin de la haute saison et les établissements sont loin d’être surchargés, ce qui nous permets de négocier une chambre à 30 soles en plein centre. (Après une bonne heure de marche avec les sacs sur le dos quand même!).

Aguas Calientes – Machu Picchu

Direction ensuite l’office du tourisme, ah oui je ne vous l’ai pas dit mais nous n’avons pas acheté notre billet en avance comme le font la plupart des gens, c’est ça de vouloir être libre et sans contrainte! Il reste des billets pour le jour même; génial! (En fait notre billet est daté du 9 septembre alors que nous sommes le 3 mais cela ne gêne personne, bien au contraire, le Pérou contourne les règles qui limite le nombre d’entrées par jour). Il nous en coûte 126 soles par personne juste pour le village du Machu Picchu, plus de billets disponibles pour Huayna Picchu, la montagne au-dessus du site, car ces billets là se vendent plusieurs mois en avance. Un petit tour au marché pour faire les courses de notre pique-nique (sandwich avocat-fromage … notre régime n’est pas très varié comme vous pouvez le constater, mais les avocats sont si bons que c’est difficile de résister…) et c’est parti pour rejoindre le site à pieds. (Pour info le bus coûte 19 USD).

Un panneau nous indique une marche d’environ 1.2km pour 60 minutes. C’était sans compter sur le soleil de midi qui chauffait fort et les marches! Oui je m’attendais bien à un chemin en montée, mais c’est bien pire que cela, il n’y a que des marches en pierres, pas calibrées, ce n’est pas un escalier non plus! Une heure et vingt minutes plus tard nous arrivons à l’entrée du Machu Picchu, essoufflées et heureuses d’en être venues à bout. Je lève les bras pour me féliciter et me fait même applaudir 🙂 Il faut dire que le chemin est réputé difficile car chaque personne que nous avons croisée y allait de son petit mot d’encouragement: « falta poco! », « you’re nearly there! », « plus qu’un quart d’heure! »…

J’ai souvent pensé à mon amie Margarita me parlant de son trek pour le Machu Picchu et qui disait « un monument pareil ça se mérite, on n’y va pas en bus! » … Je n’ai pas fait le trek, mais en arrivant en haut je suis sûre de le mériter 🙂

Nous entrons enfin sur le site tant attendu, sans prêter attention aux panneaux interdisant les boissons, la nourriture, de fumer ou encore les sacs de plus de 20 litres… Nous passons sereinement devant les gardiens en enfreignant au moins trois des lois énoncées sur les panneaux (la quatrième sera pour un peu plus tard).

Première vue sur le village du Machu Picchu … majestueux … une carte postale.

macchu-picchu-1Avant de visiter les ruines nous décidons de nous éloigner un peu et d’aller pique-niquer à l’écart du monde. Ce n’est pas chose simple car tous les sentiers sont balisés. Nous trouvons une belle pierre plate prête à nous accueillir. Quelques employés du site passent devant nous en nous souhaitant des « Buen provecho » qui nous rassurent sur notre repas improvisé et soi-disant interdit.

Pour la découverte du site, je vous laisse apprécier les photos:

deux-murs macchu-picchu-3 macchu-picchu-2 macchu-picchu-4L’énergie y est impressionnante: je le ressens comme une source forte et continuellement en mouvement. Impossible de me poser un moment pour méditer! Au bout de quelques heures je suis même contente de redescendre car cela me fatigue énormément.

Je ne regrette absolument pas mon ascension et ma visite du site. C’est un lieu mythique et magique!

Commentaires

comments

About the author  ⁄ Carolyn

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

2 Comments

  • Répondre
    13 septembre 2014

    Coucou ma Caro
    Je constate que ce joli train bleu n’est en fait réservé qu’aux touristes ! Dommage pour vous de na pas avoir pu monter dans un train avec les péruviens * je te félicite pour cette montée ardue jusqu’au site avec sac au dos mais comme tu le dis rien qu’à voir tes clichés, le lieu en vaut largement la peine ; Les superlatifs ne sont pas de trop !
    Je constate des murailles, des terrasses avec des pierres calibrés : c’est étonnant !
    Est ce que tout le monde ressent cette énergie maximum ? il est vrai que ce fut un centre astronomique de la civilisation inca;
    as tu rapporté une petite pierre ?
    gros gros bisous
    maman
    christyn Articles récents…A nous les Belles AnglaisesMy Profile

    • Répondre
      Carolyn Author
      17 septembre 2014

      Je ne sais pas si tout le monde ressent cette énergie. Eloa et moi, oui, mais de façon différente! Pour la pierre, Eloa en a pris une sur notre chemin du retour, pas sur le site en lui-même! 🙂 Bisous

CommentLuv badge