Salta, Cafayate et Mendoza: sous le soleil brûlant de l’Argentine

La première étape de notre aventure argentine est marquée par la chaleur écrasante contrastant avec le froid du désert bolivien. Un trajet vers le sud de Salta à Mendoza, en passant par le charmant village de Cafayate.

Rejoindre Salta depuis Uyuni en Bolivie

Au retour de notre trek à Uyuni, après un dîner avec toute l’équipe, nous prenons le train de nuit vers Villazon (72 bs par personne), accompagnées de Tommaso, Claudio et Aitana qui vont également rejoindre Salta. Le train est confortable et me permet de passer une plutôt bonne nuit. Au petit matin, depuis la gare de Villazon nous marchons vers la frontière, chargées de nos sacs qui ont l’air de peser de plus en plus lourd!

Après une bonne heure de queue, les passeports sont tamponnés par la Bolivie pour la sortie et par l’Argentine pour l’entrée avec un visa de 90 jours. Ayant échappée à la dernière file d’attente pour scanner les sacs, j’attends tranquillement les autres, assise sur un muret, profitant du soleil, adoptée par un chien qui se couche contre moi.

Dès que mes compagnons de voyage me rejoignent, nous marchons ensemble vers La Quiaca pendant environ 15 minutes, jusqu’au terminal de bus (impossible de monter dans un taxi à 5 ..!). Là-bas, après quelques négociations, nous prenons un billet pour Salta à 165 pesos par personne et changeons le reste de nos bolivianos et un billet de 100 dollars au cours de la rue (14 pesos le dollar). Eh oui, en Argentine on apprends vite que nos euros ou dollars n’ont pas qu’un seul taux de change .. et qu’ils ont plus de valeur au marché « bleu » (c’est le marché intermédiaire des monnaies, juste avant le marché noir). Avant le départ nous prenons un petit déjeuner frais et copieux que nous apprécions tous avec bonne humeur, en plaisantant sur ceux pris en Bolivie les jours précédents: café, pain frais et dulce de leche.

Nous montons dans le bus, il démarre. Premier choc culturel: la belle route d’asphalte. Deuxième choc: le bus a des toilettes fonctionnels et une machine à café!! En quelques minutes nous nous retrouvons dans un pays presque européen…

1-bolivie-argentine

Salta

A notre arrivée en ville, comme à notre habitude, nous allons sur la place, et discutons avec un artisan de rue (qui fait des bracelets et colliers en macramé) pour obtenir l’adresse d’une auberge bon marché (super bon plan, ça marche à chaque fois!). Nous rencontrons Ian et posons nos affaires chez « Sol Huasi ».

Encore une fois nous arrivons dans une ville un week end et nous rendons vite compte que l’Argentine, le dimanche, est très très calme… les commerces étant fermés. Déjà en semaine, le rythme est différent, les commerces ferment entre 14h et 17h en général.

2-salta

Nous allons faire un tour au tout petit marché artisanal de Balcarce. Les stands et créations changent de ce que nous avions vu jusqu’à présent au Pérou ou en Bolivie .. ça fait du bien aux yeux! Nous passons plusieurs dizaines de minutes dans un stand, tenu par un couple adorable de personnes âgées, pour y dénicher quelques nouvelles pierres précieuses pour nos macramés. Deux petites pierres bleues seront parfaites pour des boucles d’oreilles… quelques stands plus loin d’ailleurs un artisan les fabrique directement avec du fil de métal. Il accepte de faire mes boucles contre un de nos bracelets en macramé.

Au final, Salta ce sera; balade en ville, dégustation de glaces de toutes les couleurs, apprentissage de quelques nouveaux points de macramé avec Ian et repos bien mérité…

3-comida

3 jours plus tard, notre envie de bougeotte nous reprends et nous décidons de prendre la route pour Cafayate. Claudio nous accompagne, laissant Tommaso et Aitana profiter de quelques jours en amoureux au Paraguay. Il les retrouvera à Iguazu après leur escapade romantique.

Cafayate

Lorsque nous arrivons au terminal de bus de Salta en début d’après-midi, chargés comme des mules, nous apprenons que le prochain départ est prévu en fin de journée. Pour quelques pesos de plus (120 pesos par personne au lieu de 104 en bus), nous partons en voiture-taxi collective. Nous nous émerveillons devant les paysages, surtout les quebradas, montagnes aux belles couleurs rougeoyantes et les vignes taillées à hauteur d’homme (moins fatiguant pour les vendanges sûrement!?).

4-cafayate

A notre arrivée, nous apprécions le fait d’avoir quitté la grande ville pour un petit village. La chaleur est écrasante, mais c’est agréable après les froides nuit à Uyuni … « ça c’est le désert, de Cafayate » plaisante Claudio.

Après avoir posé nos affaires au camping et monté la tente, nous partons au village pour faire les courses du soir. Au loin nous entendons de la musique, et à mesure que nous nous rapprochons, nous comprenons que ce soir c’est la fête à Cafayate! Tout le village est réuni sur la place centrale pour admirer un défilé peu ordinaire: tracteurs, ambulance, camion de pompiers et chevaux, tous décorés de quelques fleurs en papier colorées. Au micro une voix nous donne quelques précision sur les modèles des véhicules! Nous profitons de ce spectacle dépaysant en sirotant un jus de fruit, mangeons un sandwich à un stand de rue puis rentrons au camping après avoir fait les courses pour le petit déjeuner du lendemain matin… pain et dulce de leche, la grande bouteille s’il vous plait!

6-cafayate

Les nuits sont chaudes mais le sol est toujours aussi dur. Peut être qu’un matelas gonflable serait une bonne idée? Quoi? Rajouter du poids dans mon sac à dos? Pas question! Je préfère dormir sur les cailloux!! 🙂

5-camping

Le jour suivant, après un repas à « la casa de los empanadas », où nous croisons un message sur le mur laissé il y a quelques années par des collègues de travail (le monde est petit!) nous passons la journée à lézarder au soleil, au camping. Pendant que Claudio fait la sieste, avec Eloa nous tissons.

7-empenadas

Une nuit passe. Le lendemain matin nous partons faire un tour aux Cascades du Rio Colorado, histoire de marcher un peu mais surtout pour nous rafraichir. Sur la place nous prenons un taxi pour 40 pesos qui nous dépose à l’entrée du chemin. Là-bas plusieurs guides essaient de nous vendre leurs services pour rejoindre la cascade. Les prix débutent à 150 pesos par personne. Nous refusons poliment et leur disons que nous allons attendre que d’autres touristes arrivent pour agrandir le groupe et faire baisser le prix, nous ne sommes pas pressés. Évidemment ils nous disent qu’en ce moment c’est la basse saison et qu’il n’y a personne… Mais à peine 5 minutes se sont écoulées quand arrive un taxi qui dépose un couple de français! Nous nous précipitons vers eux pour négocier un prix de groupe … le guide propose 80 pesos par personne pour une randonnée de 3 heures et nous prenons la route tous ensemble.

8-cafayate

Le chemin borde une rivière et la végétation se fait plus verte. Le ruissellement de l’eau fraiche et l’ombre des arbres est plus qu’agréable avec cette chaleur. Nous avançons facilement sur le chemin qui est très divertissant … il faut traverser la rivière de temps en temps, « escalader » quelques rochers … Notre guide est prévenant et nous montre où poser nos pieds et nos mains pour faciliter notre passage. Au bout d’1h nous atteignons la fameuse cascade et prenons le temps d’une baignade et d’un pique-nique avant de repartir. Eloa et moi parlons un moment avec Sebastian notre guide, une conversation facile et ouverte. Avec lui il est possible d’aborder des thèmes comme le divorce ou l’homosexualité sans problème. Il nous avoue d’ailleurs être papa de plusieurs enfants de deux femmes différentes dont il est séparé.

Nous aurons mis moins de 3h pour faire l’aller-retour, mais nous avons passé un super moment! Nous sommes juste un peu déçus de rentrer si vite car nous aurions bien aimé profiter toute la journée de l’eau pure et fraiche de la cascade!

A notre retour au village je pars rapidement vers le cours de Kundalini Yoga de 15h que j’ai trouvé sur internet pendant qu’Eloa et Claudio font la sieste sur la place à l’ombre des palmiers. Dès le lendemain matin nos chemins se séparent, Claudio prend un bus pour rentrer sur Salta et aller en direction d’Iguazu pour retrouver Tommaso et Aitana, tandis que nous partons sur Tucuman pour rejoindre Mendoza.

9-cascada

Mendoza

Nous passons 1 nuit à Mendoza, capitale de la région des vignobles argentins et surtout du Malbec. N’ayant pas envie de visiter les caves de la région et encore moins de rester dans une grande ville, nous décidons de repartir rapidement et louons la première chambre disponible près du terminal de bus. Mendoza n’était qu’un passage obligé pour récupérer un transfert d’argent que nous nous sommes envoyé via Azimo. Eh oui, avec Azimo l’Euro est changé à 17 pesos alors que le cours officiel est autour de 11 pesos! Le montant que nous récupérons vaut donc largement les 2 heures d’attente devant l’agence Argenper.

10-mendoza

Nous passons le reste de la journée à vadrouiller dans les rues de la ville, profitant du soleil sur la place centrale en tissant un bracelet après notre repas chez Govinda. Pour prendre le bus à Mendoza il faut absolument acheter la carte à 11 pesos et la recharger pour payer les trajets dans le bus. A l’aller nous n’étions pas au courant et le chauffeur a gentiment accepter de nous déposer gratuitement! Au retour nous avons demandé à une personne qui montait en même temps que nous, de payer avec sa carte, et lui avons donné l’argent en liquide; enfin le liquide ici ce sont des billets … presque toutes les pièces ont disparues, surtout dans le nord du pays, vendues en Bolivie pour leur poids en métal qui vaut plus cher que leur valeur nominative!Lorsque les commerçants ont besoin de nous rendre 1 peso, ils nous donnent des bonbons!

11-govinda

En fin de journée, nous partons récupérer nos sacs à l’hôtel et prenons la direction du terminal de bus… 17h de route nous attendent. Elles passeront agréablement vite grâce au confort des premières places à l’étage, juste derrière la vitre, et au super service de Cata Internacional.

Mon carnet d’adresses:

Sol Huasi – Av. Belgrano 671, Salta
70 ARS par personne en dortoir de 5. Je recommande cette auberge, spacieuse, propre, jolie et au personnel chaleureux et toujours prêt à aider.

Chirimoya – España 211, Salta – Très bon restaurant, nourriture préparée à la commande et avec un grand choix de jus de fruits frais.

Camping Luz y Fuerza – RN 40 – Cafayate
Propre, très grand, avec des espaces pour les tentes incluant BBQ en pierre et table protégée par un auvent. 20 ARS par personne par nuit et 15 ARS par tente par nuit.

La casa de los empanadas – Mitre 24 – Cafayate
12 sortes d’empenadas, dont 6 végétariennes!

Govinda – San Martin 453 – Godoy Cruz – Mendoza
Hors de la ville, les bus 1 et 4 vous y déposent si vous descendez au niveau de l’hôpital espagnol. Repas buffet, au poids. Tellement de variétés qu’il est difficile de choisir. Une belle découverte, surtout que le restaurant est magnifique. Et nous avons même repris un repas à l’emporter pour le soir!

Azimo – idéal pour les virements d’Euros en Pesos argentins, à un taux imbattable comparé aux autres sociétés de ce type. Rapide et efficace. Seul bémol: peu d’agences dans le pays pour le retrait.

Commentaires

comments

About the author  ⁄ Carolyn

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

4 Comments

  • Répondre
    21 octobre 2014

    Juste une petite correction, non, nous ne faisions pas la sieste… j’ai initié Claudio au yoga, niveau supra débutant 😉 et nous en avons profité pour discuter de tous les bienfaits que cette pratique a à tout âge et en complément de n’importe quel autre sport! Pas que de la glande…. Juste un peu sur la fin… ;p!

    • Répondre
      Carolyn Author
      21 octobre 2014

      Merci pour cette précision … et désolée d’avoir mal transcrit votre grande activité de ce jour 🙂

    • Répondre
      Claudio
      22 janvier 2015

      Verdad 🙂

  • Répondre
    21 octobre 2014

    Magnifique billet ma Caro, où tout est précis, L’Argentine vous donne donc du soleil , du confort, mais voilà qu’un matelas serait de trop dans le sac! En fait le sol, comme un futon est peut-être pas mal pour le dos ! Il y a 20 ans on me disait de dormir sur une planche quand j’avais des douleurs dorsales style sciatique !
    Vous voilà devenues de fines mouches quand au change : bravo!
    Vos glaces roses et bleues me tentent bien , quels parfums ??
    Gros bisous à toi ma fille, Maman
    christyn Articles récents…La Nature nous livre ses secretsMy Profile

CommentLuv badge