A l’ouest de la Crête!

Je retiens de la Crête l’accueil chaleureux et le service toujours parfait! Ajoutons les températures estivales du Sud et le turquoise des eaux Méditerranéennes … des vacances idéales, même au coeur de la période touristique en plein mois de Juillet! Oui il est possible d’éviter les zones très touristiques et de profiter de cette île superbe.

Logement

Pour ce court voyage j’ai décidé de réserver un appartement sur AirBnb pour la durée complète du séjour. L’offre sur ce site est importante, du bon marché au plus luxueux, en ville ou en campagne; vous y trouverez sûrement votre bonheur!

Pour ne pas être au contact de la foule venue profiter de  la douceur crêtoise, nous avons choisi « Village Drapanias » à quelques kilomètres de la petite ville de Kissamos. Assez proche de la côte pour aller à la plage à pieds, et en pleine campagne pour la tranquillité. Chaleureusement accueillies par Maria et Dimitris, nous avions un petit appartement avec une kitchenette et un balcon (indispensable avec ces hautes températures!) très propre et fonctionnel.

Sur la plage la plus proche, en face du restaurant Ipokampos, les chaises longues et parasols sont offerts aux consommateurs… nous en avons bien profité! Le personnel du restaurant est adorable, et nous y avons très bien mangé (l’agneau au four était succulent!).

Transports

Il y a des bus sur l’île. Pour être libres de nos horaires et nos mouvements, nous avons loué une voiture (depuis l’aéroport d’Heraklion) avec Just Rentals, à un très bon tarif. Nous avons pu ainsi expérimenter la conduite crêtoise, toute une aventure ! Quand une voiture veut doubler, il suffit de se décaler et de serrer sa droite pour la laisser passer (en gros, se mettre sur la bande d’arrêt d’urgence)! Dans les petits villages, on se gare facilement au bord des trottoirs… parfois même sous le panneau « défense de stationner »!

Les plages

Falassarna

En suivant les panneaux vers « Ancient Falassarna » jusqu’à la fin de la route goudronnée, vous trouverez ensuite un chemin de terre au milieu des oliviers. Une petite dizaine de minutes à pieds plus tard vous trouverez un accès à la côte et plusieurs petites criques au calme. Si les rochers ne vous font pas peur pour passer votre journée, il y en a un sous lequel vous pouvez vous abriter du soleil lorsque celui-ci est trop fort! Les chaussures néoprènes sont conseillées pour aller dans l’eau sans s’écorcher les pieds 🙂

Elafonissi

LA plage à aller voir en Crête … son sable rose, ses eaux turquoises, le paradis! Evidemment, comme elle est réputée, elle est aussi … bondée! Heureusement l’endroit est assez grand et si vous souhaitez y passer la journée, votre serviette ne touchera pas celle de vos voisin. Si comme nous, vous préférez le calme, voire la solitude, allez-y en début de journée pour profiter du panorama magnifique, puis cherchez vous un endroit plus reculé!

Ce jour là nous sommes revenues du côté de Falassarna, et au gré des virages, nous y avons trouvé une toute petite plage de sable rose!

Le lagon de Balos et l’île de Gramvoussa

Oui c’est touristique, mais ça vaut le coup! Il y a deux options pour y aller … en voiture et à pieds (45 minutes de descente … et donc au moins autant, voire plus de montée au retour), ou en bateau (excursion organisée). Nous avons choisi d’y aller en bateau (28 euros par personne depuis le port de Kissamos) pour des raisons de fainéantise absolue! Il y a trois départs par jour; et trois bateaux de tailles différentes… nous avons donc choisi le plus petit 🙂 C’était le départ de 12h30. Chaque bateau fait le parcours Balos-Gramvoussa dans un sens différent, ce qui permet de ne pas avoir tous les touristes ensemble au même endroit! Et puis comme en général tout le monde va au même endroit, il suffit d’aller en sens inverse pour être seul au monde!

Paleochora

Au sud de l’île, c’est une jolie station balnéaire à l’ambiance décontractée et colorée. Ici, facile de manger végétarien! En poussant un peu en dehors de la ville, vous trouverez une jolie plage (galets ou sable au choix!) à Gialiskari. Ici les transats/parasol sont payants (6 euros la journée), mais il n’y a pas vraiment d’alternative si vous voulez un peu d’ombre.

La Canée

Détour indispensable de votre visite dans l’ouest de la Crête; la vieille ville et le port de la Canée. Mon meilleur conseil: déambulez et perdez-vous dans les ruelles colorées de la vieille ville, appréciez les terrasses ombragées par des vignes, vivez la ville au rythme qui vous plaît.

L’intérieur de l’île

Les gorges de Sarakina

Les gorges les plus connues sont celles de Samaria; nous avons choisi de ne pas y aller en plein mois de Juillet pour éviter de trop souffrir de la chaleur. Pour visiter les entrailles de la Terre crêtoise plus rapidement et en toute tranquillité (nous y étions seules!), les gorges de Sarakina sont parfaites. Vous trouverez ICI toutes les indications nécessaires.

Les petites cascades d’Argyroupolis

Une bonne idée pour aller cherche un peu de fraîcheur! L’endroit est assez petit et relativement touristique mais très sympa pour s’arrêter déjeuner dans une des tavernes au pied des cascades. Vous pourrez y tester l’agneau Antikristo; méthode de cuisson traditionnelle dans un « barbecue » de forme arrondie.

Le lac Kournas

Seul lac d’eau douce de l’île, il vaut le détour rien que pour toutes les teintes de bleues que vous pourrez admirer. Un petit tour en pédalo est idéal pour aller y faire un plongeon rafraîchissant et peut être rencontrer la nymphe qui se cache dans ses profondeurs 🙂

Une journée hors du commun avec Nota et Manolis!

Gratitude pour notre amie Katerina, grâce à qui nous avons été accueillies une journée entière par ses parents; un couple chaleureux et émouvant qui nous a fait découvrir quelques merveilles de la région, dont voici mes coups de coeur:

Vouves et l’olivier millénaire – un maître spirituel

Un arbre d’une douzaine de mètres de circonférence, ici depuis des millénaires. Sa particularité: une croissance en spirale et un tronc creux qui laisse passer la lumière. Ses racines et sa base sont bien ancrées dans la Terre, alors que ses petites feuilles vertes sont tournées vers le Ciel. Si vous avez l’habitude, un simple toucher vous permettra de ressentir ses fortes vibrations!

Le monastère de la Sainte Vierge

Perché sur les hauteurs de Kolymbari, un lieu d’une sérénité infinie, d’une blancheur immaculée, qui surplombe la mer. Juste se laisser porter par la paix qui en émane, et apprécier!

Les repas

Nous avons eu droit à un véritable cours de cuisine et nous nous sommes retrouvées propulsées dans l’univers fabuleux de « Fourchette et sac à dos »! Nota nous a donné couteaux, bols et légumes pour préparer la salade grecque … puis pour farcir les fleurs de courgettes (avec pliage imposé!)… nous avons récupéré les oeufs dans le poulailler et les herbes fraîches dans le jardin de Manolis.

Au restaurant les portions sont assez importantes, les plats typiques sont la salade grecque, et même crêtoise avec le fromage local, les dakos (tartines de tomates et feta), les fleurs de courgettes farcies ou encore les kalitsounias (sortes de beignets aux herbes), et biensûr la moussaka. Beaucoup de plats à base de viande également. Et de manière générale tout est excellent! Les fruits et le digestif, raki ou tsikoudia, sont offerts après chaque repas!

Le musée archéologique d’Heraklion

Nous avons longtemps hésité entre le musée archéologique ou les ruines de Cnossos… après avoir lu quelques commentaires sur le net, et vu la chaleur oppressante, nous avons opté pour le musée. Une très belle surprise avec une collection impressionnante d’objets et artefacts de la période de la civilisation minoenne.

En conclusion, l’ouest de la Crête est une superbe région à découvrir, et sûrement à re-découvrir, que je vous conseille vivement!

Commentaires

comments

About the author  ⁄ Carolyn

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

No Comments

CommentLuv badge