La Polynésie Française : backpack au paradis!

Je pense que vous serez tous d’accord avec moi: la Polynésie Française c’est un rêve! Mais un rêve souvent inaccessible car réputée pour être excessivement chère. Je ne vais pas vous mentir; comparé à la plupart des autres pays c’est cher. Pour les tourdumondistes c’est une étape facile et bon marché car sur la route entre l’Asie et l’Amérique du Sud. Et il y a des solution pour pouvoir en profiter tout en gardant un budget raisonnable. Donc ne vous privez pas et suivez le guide!

S’il est possible d’aller de Tahiti à Moorea en ferry en 40 minutes environ, pour visiter les autres îles il est quasiment obligatoire d’y aller en avion. Il y a des possibilités de voyager en bateau cargo, mais nous avons vite été découragées face aux restrictions (peu de places, peu de rotations…).

En fonction de ce que vous avez envie de voir (quels archipels, quelles îles), le mieux est d’aller faire un tour chez Air Tahiti (attention ne pas confondre avec Air Tahiti Nui qui est la compagnie internationale chez qui nous avons attendu une heure pour nous entendre dire que nous n’étions pas au bon endroit!) à Papeete, ou sur leur site internet. Nous avons choisi le Pass Bora-Bora Tuamotu et avons organisé notre trajet, en fonction des dates de vols, afin de visiter Tahiti, Moorea, Huahine, Bora-Bora de l’archipel de la Société, et Tikehau, Rangiroa sur les Tuamotu.

Tahiti

N’ayant pas trouvé de logement bon marché sur Tahiti nous avions prévu de ne pas y rester, de finir la nuit à l’aéroport et de partir sur Moorea le lendemain. Une très bonne surprise nous attends à notre arrivée: Arnaud, un ami d’école d’Eloa nous attends et nous propose de nous héberger chez ses parents pour quelques nuits. L’accueil est digne d’un hôtel: chambre climatisée, machine à laver, petit-déjeuner et taxi jusqu’au centre ville de Papeete. Arnaud et ses parents sont aux petits-soins et nous profitons de ces quelques nuits pour nous reposer et organiser la suite du voyage en Polynésie.

A ne pas manquer:

Le marché de Papeete: coloré et vivant c’est l’endroit idéal pour faire un peu de shopping souvenir, manger une glace, boire un jus de fruit ou manger bon marché.

1-marche-papeete

Les roulottes de la place Vaiete: pour manger bien, beaucoup et pas cher! Vous vous rendrez vite compte qu’en Polynésie les portions sont énormes! Une fois habituées, nous prenions souvent un plat pour deux.

Moorea

Le billet faisant partie du Pass Air Tahiti, nous rejoignons Moorea en avion. Ce fut le vol commercial le plus court de ma vie! Imaginez: Moorea est visible à l’oeil nu depuis Tahiti puisqu’elle n’est qu’à une quinzaine de kilomètres. A peine le temps de décoller qu’il est l’heure d’atterrir.

Logement: nous sommes restées au Camping Nelson à Ha’apiti. Propre, grand, avec une plage privée magnifique c’est un super endroit malgré l’accueil peu chaleureux de Nelson et sa femme 🙂 Nous avons monté la tente pour 1700 XPF par personne côté jardin. Pour l’histoire, ne manquez pas le spectacle matinal des propriétaires, prenant leur voiture depuis leur maison pour faire les 50 mètres qui les séparent de l’accueil du camping!

2-moorea

Une fois équipées (masque, tuba et chaussures de plongée pour éviter de marcher sur les poissons-pierres) nous avons profité de la plage du camping pour faire du snorkeling. 60 centimètres d’eau suffisent pour rencontrer de jolis poissons de toutes les couleurs!

Pour se déplacer à Moorea, n’hésitez pas à faire du stop!

Je vous recommande une journée au Lagoonarium, au sud de l’île (Motu Ahi, au niveau d’Afareaitu). L’entrée coûte 3200 CPF (environ 30€) mais vous pouvez y rester de 8h à 16h. Sur le motu nous avons été accueillies par Wilfred qui nous a accompagnées jusqu’à notre petite cabane personnelle: magique! Les poissons, requins et autres raies sont nourris deux fois par jour (alors oui il y a la question de l’éthique sur le nourrissage des poissons, que ce soient pour des raisons touristiques ou non … à chacun de se faire sa propre opinion). Wilfred est hyper accueillant, nous a montré son poisson-pierre afin que nous soyons capables d’en reconnaitre un par nous même, et nous a fait faire le tour des arbustes de son motu qu’il utilise pour se soigner. (Je me suis râpée la jambe en faisant du snorkeling et des petites boules blanches venant d’un arbuste ont fait office de désinfectant!).

3-lagoonarium

Huahine

Logement: nous sommes restées au Camping Hiva Plage qui est sur la petite île de Huahine.Il est également possible de camper « chez Armelle » à quelques kilomètres. Les vélos et les kayaks mis à disposition par le camping n’étant pas en bon état nous sommes restées sur place la plupart du temps.

4-huahine

Nous avons quand même loué un scooter (à Armelle) une journée pour faire le tour de l’île. Une très belle balade avec des arrêts touristes à la Baie de Faie et sa ferme perlière, aux anguilles sacrées et aux différents points de vue indiqués (celui au sud de Huahine Iti est juste exceptionnel!).

Bora-Bora

C’est la « Perle du Pacifique » et nous avons eu envie de l’ajouter sur notre liste d’îles à visiter, malgré sa réputation d’île très touristique et très chère. Nous n’avons pas été déçues!

A faire absolument: avant de monter dans l’avion pour Bora-Bora demandez au personnel de bord de quel côté vous asseoir pour admirer l’île vue du ciel avant l’atterrissage: c’est un spectacle magnifique!

L’aéroport est situé sur un motu et vous pourrez profiter de la navette gratuite jusqu’au village pour traverser le lagon bleu turquoise, nez au vent et au soleil.

5-bora

A notre arrivée nous avons cherché un endroit pour planter la tente et nous sommes retrouvées « Chez Henriette ». Honnêtement l’emplacement pour la tente n’était vraiment pas génial et nous a semblé être un nid à moustiques. Après négociation avec le propriétaire nous avons fini par louer une chambre double avec un ventilateur. La pension est sommaire mais l’accueil très chaleureux. Chaque matin et chaque soir, nous avons eu droit à une navette gratuite jusqu’à la plage de Matira. Ensuite il est tout à fait possible de faire du stop autour de l’île.

La plage de Matira est une très belle et grande plage publique. Nous avons passé nos journées là-bas et avons pu regarder l’arrivée d’une course de pirogue.

Le lendemain nous avons loué un kayak et sommes allées faire du snorkeling au jardin de corail du motu Sofitel (juste en face de la plage de Matira).

Tikehau

Première île des Tuamotu que nous visitons; c’est avec surprise à notre arrivée que nous nous rendons compte que le lagon au milieu de l’atoll est immense, c’est presque une mer intérieure. Et à une exception près, toutes les îles sont ainsi dans l’archipel.

Un couple de français rencontré dans l’avion nous dépose très gentiment à la pension Justine, où nous plantons la tente pour deux jours. La tente est posée face au lagon, l’accueil est chaleureux, mais les sanitaires laissent un peu à désirer … nous prenons nos douches sur la plage pour éviter d’aller se faire dévorer par les moustiques dans la salle de bain mise à notre disposition.

Nous décidons de partir le lendemain en excursion organisée, avec un couple de retraités rencontrés à la pension, Jacques et Evelyne, avec qui nous nous entendons très bien. Une très belle journée qui nous aura permis de faire du snorkeling avec les raies manta, de visiter l’île aux oiseaux, et une ferme agricole à l’ambiance un peu sectaire 🙂 et de s’arrêter déjeuner du poisson grillé sur un motu, face aux eaux turquoises du Pacifique. Ces excursions sont en général assez chères donc nous n’en avons pas abusé.

6-tikehau

Rangiroa

Dernière île visitée et gros coup de coeur!

Nous sommes restées à la pension Rangiroa Plage: un must! La pension est nickel, Loïc et Léa sont adorables et aux petits soins, le snack est super bon … en très peu de temps nous nous sommes senties comme à la maison!

7-rangiroa

A ne pas manquer sur Rangi: en fin de journée vers 17h, quand le courant change dans la passe de Tiputa, les dauphins viennent jouer dans les vagues et offrent un spectacle de cabrioles magnifique.

Rangiroa est connue pour ses spots de plongée, alors nous en avons profité et autant vous dire que nous y avons laissé notre budget! Nous avons choisi de plonger avec Yaka Plongée et j’ai passé mon niveau 1 avec Thomas. Génial! Nous avons aussi adoré les plongées avec Cathy.

Et il parait qu’à Rangiroa il faut absolument aller plonger avec Yves, un grand spécialiste de la faune et la flore marine de l’atoll. Tout le monde nous l’a dit (mais le jour de notre départ!) c’est le meilleur!

Mon séjour sur Rangi a été prolongé d’une semaine avec le Chikungunya! Maladie franchement pas très drôle, qui vous casse, donne de la fièvre, des courbatures etc … Protégez vous bien des piqûres de moustiques pour éviter le Chik.

Au final, quitter Rangiroa a été très difficile. Encore plus pour moi qui suis rentrée dans le froid hivernal suisse 🙂

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • arnaudlogement@gmail com sur tahiti
  • blog voyage polynésie française
  • blog polynesie voyage
  • recit voyage moorea

Commentaires

comments

About the author  ⁄ Carolyn

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

3 Comments

  • Répondre
    2 mars 2015

    Coucou ma Caro

    Merci de ce très bel article plein de magnifiques paysages.
    quand je lis cet épisode Polynésien, il est vrai que tu nous donnes l’envie furieuse d’aller y faire un séjour, dès que nous le pourrons !
    Il y a qqls semaines, nous avons visionné un documentaire sur Rangiroa, et cela m’est apparu paradisiaque * Lagons, mer turquoise et chaude , palmiers, couchers de soleil, marchés et fruits….
    Le Must est d’y avoir passé ton premier niveau de plongée, tu penses bien que là, eh bien, j’en reste toute ébobée !!!! et je suis admirative de ta Volonté devant une telle « montagne » pour toi , qui, habitant aux Sables d’olonne, « n’aimait » pas l’eau *
    Bien sûr, la température y est aussi très très différente !!!
    entre froidure et chaleur, ton coeur ne balance plus du tout; ton choix est fait ***
    Et voilà qu’un nouveau voyage se profile très vite…………………..Alors, va ma voyageuse, sois heureuse. Je t’embrasse très très fort,
    Maman

  • Répondre
    17 juin 2017

    Bonjour,
    Nous n’avons pas encore visité les îles sous le vent mais nous avons eu la chance de voir une autre île phare des Tuamotu, réputée pour la plongée et son mur de requin. Incroyable.
    Il faut revenir! A bientôt
    Fabrice Articles récents…Formation des îles et des atolls de la Polynésie françaiseMy Profile

  • Répondre
    18 août 2017

    Nous revenons de 2 semaines dans les Iles-sous-le-Vent et nous aussi, nous avons été comblés par leur beauté. Au programme : Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora-bora !
    Fabrice
    Tahiti Le Blog Articles récents…Raiatea : notre voyage au cœur de la culture PolynésienneMy Profile

CommentLuv badge